lundi 4 mars 2013





La collection du jardinier provient de la cueillette et du glanage de matières végétales laissées en plan aux abords des sentiers, routes, et autres terrains en friche de Métis.  Elle procède d'une observation fine des qualités sensorielles d'une flore spontanée, apparue de par les forces du laisser-faire (du non-jardinage).  

Ici les ‘mauvaises herbes’ deviennent des curiosités…  Et le jardin devient une collection : un herbier tridimensionnel dont les spécimens sont agencés de manière à révéler leur beauté sensible et leur infinie délicatesse. 

Ayant trouvé refuge ici en plein cœur des jardins d’Elsie Reford, cette collection rassemble également des trouvailles provenant plus spécifiquement des jardins, voir même des entretiens des jardiniers, qui sont normalement destinés au compostage. 

La collection invite les visiteurs à suivre le fil d’un parcours attentif… depuis le jardin historique (remise du jardinier), vers la Villa Estevan (chambre noire), puis le site du festival (petite serre)… 























Photographie: Louise Tanguay, Les Jardins de Métis, 2012.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire